Mes inspirations de tissus d'ameublement classiques

L’atelier Saint-Frison Textiles est spécialisé dans la création de tissus d’ameublement contemporains. Néanmoins, des tissus classiques peuvent être une source d’inspiration pour le développement de mes propres collections.

Influences britanniques

Les imprimés floraux de William Morris

Le mouvement Arts&Crafts est né en Angleterre à la fin de l’époque Victorienne, vers 1860, sous l’impulsion de l’écrivain John Ruskin et l’artiste William Morris. 

Ce mouvement prône la valorisation du travail des artistes – artisans à l’époque de l’essor de l’industrialisation et de productions en grandes séries. Il s’agit alors de réhabiliter des techniques traditionnelles dans plusieurs secteurs tels que l’ébénisterie et la marqueterie, mais aussi dans l’univers du textile : broderie, tissage, impression. 

Les textiles, les tentures et autres revêtements sont particulièrement mis en avant par William Morris. Il crée d’ailleurs sa propre maison d’édition de tissus et de papiers peints, la Morris & Compagny. Son style se distingue par d’élégants et foisonnants motifs floraux et la représentation d’animaux. 

Aujourd’hui, Morris & Co existe toujours et continue d’éditer des collections avec des imprimés issus des archives de la maison. 

Ce sont les palettes de couleurs utilisées dans les imprimés de William Morris qui m’inspirent. Les teintes sont souvent très douces et les tons rabattus agréables à l’oeil.

Accent écossais : le tartan et le pied de poule 

Le tartan est connu particulièrement pour son usage dans la confection de kilts écossais. Ce tissu servait au 18ème siècle à marquer l’appartenance à un clan : les Highlands se sont à l’époque appropriés ce tissu de laine quadrillé. 

Le tartan finira par se démocratiser au fil des années, jusqu’à devenir un emblème de la contre-culture britannique avec la période punk à la fin des années 70. 

Ce tissage historique et emblématique est inspirant puisqu’il est intemporel. Le tartan du 21ème siècle s’affranchit des codes classiques du kilt écossais, et se décline dans une grande variété de couleurs, et de rythmes de lignes entrecroisées. 

 

Le pied-de-poule est un motif qui est formé par des carreaux, reliés entre eux par des prolongements aux coins ce qui donne au tissage une dynamique particulière. Ce tissage classique, intemporel et glamour est le plus souvent proposé dans une association de fils noirs et blancs mais aujourd’hui, on peut en trouver des déclinaisons bien plus colorées. 

Le motif pied-de-poule se décline dans une version plus grande, qu’on appelle alors pied-de-coq.

 

Esprit baroque

Le Damas   

Ce tissu tient son nom de sa ville d’origine, Damas en Syrie qui était la plus grande productrice de damas au XIIème siècle. 

Le damas qu’on appelle également damassé est un tissage qui présente des dessins souvent floraux et qui est la plupart du temps monochrome. Les motifs se détachent du fond par un contraste entre l’armure satin en chaîne et en trame qui offrent des effets opposés : brillance pour l’une, matité pour l’autre. Les damassés sont le plus souvent tissés en soie, mais également en lin. 

A l’époque baroque, ce tissage devient encore plus précieux car on y rajoute des fils d’or : on l’appelle alors Brocart. 

Ce tissu luxueux et classique est inspirant pour son jeu de contrastes dans l’armure, qui crée cette opposition mat / brillant et qui donne du relief à l’étoffe. Le mélange de matières avec des brillances et des textures différentes est un principe que j’applique toujours dans mes créations. 

Le velours 

Le velours est né dans le Cachemire sous le nom de duvet de cygne, puis développé en Perse où les Italiens le découvrent, l’importent et en reprennent la technique.

L’aspect velouté du tissu est obtenu grâce à une technique de tissage spécifique. Des boucles sont formées sur l’endroit de l’étoffe et sont ensuite coupées au rasoir afin d’obtenir tous ces petits « poils » qui caractérisent le velours. 

Ce tissage est un symbole du luxe, par son procédé de fabrication lent et minutieux. Le velours évoque les décors de châteaux, palais et autres demeures prestigieuses même si aujourd’hui on peut l’utiliser de multiples manières et l’associer avec des matières beaucoup plus brutes. Il peut se fabriquer avec de la soie, de la laine ou du coton.